Comment servir le champagne?

Compagnon de toutes les occasions de festoyer, le champagne est particulièrement à l’honneur en cette fin d’année. Nos conseils pour buller avec délice!

Ouverture Les professionnels tiennent le bouchon d’une main et font délicatement tourner la bouteille, tenue de l’autre main par son culot, jusqu’à la libérer en douceur... et sans bruit. Mais si cela fait plaisir, pourquoi ne pas faire sauter le bouchon!

Température Un champagne se sert bien frais, mais pas frappé, soit autour de 5 ou 6°C. Un champagne millésimé ou déjà évolué peut être servi à 12°C, voire un peu plus. Surtout, il est important de garder au frais la bouteille entamée.

Verres Une flûte trop étroite casse le plaisir de la dégustation en ne permettant pas aux arômes du breuvage de se développer au contact de l’air. Mieux vaut utiliser un verre à vin blanc classique, un peu plus évasé qu’une flûte, surtout pour servir le champagne à table. Enfin, il est conseillé de verser doucement le vin dans le verre incliné, pour éviter la gerbe de mousse, qui finit souvent en bain de pied.

 

Brut, sec, demi-sec... Do you speak champagne? L’indication «brut», «sec», etc. est propre à l’appellation Champagne, et renvoie à la quantité de liqueur de dosage (un sirop de sucre dissous dans du vin) ajoutée au vin une fois la prise de mousse terminée, juste avant de le fermer avec son bouchon caractéristique.

  • Brut nature, brut sans dosage: jusqu’à 3 g de sucre par litre de champagne
  • Ultra-brut, extra-brut: jusqu’à 6 g/l
  • Brut: jusqu’à 12 g/l
  • Extra dry: 12 à 17 g/l
  • Sec: 17 à 32 g/l
  • Demi-sec: 32 à 50 g/l
  • Doux: plus de 50 g/l

 

 

Texte adapté d'un article paru dans le magazine Envies / Visuels fotolia